Enseignant
Formateur

Art graphique
Infographie

Denis CHRISTINE

Cours et atelier tout public

Encre, crayon, huile, gouache,... sur papier, carton, toile...
Expression libre, copie, interprétation
Infographie, photoshop®, vectorisation, web :
chromie, retouche, montage, optimisation...

Accueil > Cours et formations > Outils pédagogique

Enregistrer au format PDF Enseignement et formation

Outils pédagogique

Les outils pédagogiques sont les différents moyens de travailler le dessin ou la peinture.

Les outils pédagogiques mettent en relation des matériaux et des temps de travail, et cherchent à montrer que le dessin n’est pas simplement une affaire de technique, mais également une question de mémoire, de regard, de créativité et de rapport avec soi-même.

Travaux proposés tout au long des ateliers

Expression libre : Apprentissage de la créativité

C’est la base même de la création graphique. L’apprenant dessine ou peint sans modèle et avec le ou les matériaux qu’il souhaite. Plus qu’un travail sur la technique — même si celui-ci intervient, de fait —, c’est un travail sur la créativité et l’expression qui, dans cette pratique, est le plus marquant. Si la créativité semble non enseignable, il n’en est pas moins possible de la travailler, car chaque feuille blanche est un enseignement, et les techniques de recherche demeurent importantes à explorer.

Copie et interprétation de photos : Apprentissage des matériaux

Dans la pratique de l’activité artistique graphique, la copie et l’interprétation de photographies permettent de travailler une matière et une technique sans avoir à (trop) se préoccuper de l’aspect créatif pur. La créativité se retrouve dans l’interprétation et dans l’expression que l’on donne à la copie, mais, en tant que support d’apprentissage d’une matière, le travail d’après photo permet un détachement de son sujet que l’expression libre n’apporte pas forcément.
Grâce aux deux fondamentaux de l’image que sont la lumière et le regard, la compréhension du passage de trois à deux dimensions est facilitée par le support photographique à condition d’être accompagnée d’un travail sur la notion de volume. Enfin, la créativité s’exprime dans l’interprétation qui dépend de la matière et du support utilisés. Dans la copie de photos, on change de matière et, par là, on recrée l’image.

Copie de dessins et de peintures : Apprentissage des canons

Contrairement à la copie de photos, la copie de dessins ou de peintures est exclusivement un travail technique, en ce qu’il n’y a aucune interprétation. Cette pratique permet d’explorer les techniques de peintre ou de dessinateur et de parcourir des époques ou des courants de l’histoire de l’art. La copie des œuvres d’artistes appréciés par l’ensemble apporte une connaissance historique sur une multiplicité d’esthétiques et de techniques picturales.

Dessin d’après modèle vivant : Apprentissage du regard

Si la copie de photos permet le travail d’une matière, le dessin d’après modèle vivant permet l’apprentissage du corps humain (sujet que l’on retrouve dans nombre de compositions) et celui du passage de trois à deux dimensions. Par ailleurs, à travers des séances de dessin rapide et de composition sur feuille unique, le dessin d’après modèle vivant permet d’appréhender la nature même des problématiques de la composition ainsi que l’apprentissage du « lâcher- prise » afin de ne pas rester prisonnier du détail et travailler la globalité d’un sujet.

Dessin d’après sculpture : Apprentissage d’une autre temporalité

Tout comme le modèle vivant, le dessin d’après sculpture (ou objet) permet également l’apprentissage du passage de trois à deux dimensions. S’il peut se pratiquer sur des temps d’exposition courts, il est propice, plus encore que le dessin d’après modèle vivant, aux pauses très longues. Il permet ainsi d’appréhender, dans toutes leurs complexités, les problématiques d’ombre et de lumière et les détails qui en découlent.

Dessin d’après objet inanimé : Apprentissage de la composition

L’expression « nature morte » ne rend pas justice à la nécessité complexe de « rendre vivant » une composition d’objets. C’est ainsi que certains objets anodins, qui présentent cependant quelques inintelligibilités dans la représentation des matériaux qui les composent, deviennent très intéressants à travailler.

Dessin en extérieur : Apprentissage du crobard

Principalement adapté aux paysages ou à l’architecture, le dessin en extérieur permet aussi d’apprendre à poser des compositions de personnages en temps rapide et, par là, d’apprendre à se servir de sa mémoire visuelle.

Dessin rapide : Apprentissage du lâcher-prise

Le dessin rapide, à partir de thématiques, phrases ou idées abstraites, est un moyen d’apprendre à dessiner « sans réfléchir » afin de libérer à la fois la main et l’esprit. Sur des durées courtes de dix secondes à cinq minutes, il est nécessaire de projeter une vision instinctive des choses, et donc de travailler le rapport de la mémoire à l’œil et de la main à l’imagination.

Techniques de mise en valeur des œuvres pour l’exposition de fin d’année

Trucs et astuces éprouvées pour faire fi des contraintes de lieux d’exposition afin de valoriser les créations des participants.