Enseignant
Formateur

Art graphique
Infographie

Denis CHRISTINE

Cours et atelier tout public

Encre, crayon, huile, gouache,... sur papier, carton, toile...
Expression libre, copie, interprétation
Infographie, photoshop®, vectorisation, web :
chromie, retouche, montage, optimisation...

Accueil > Book > 1991 - 1997 > Les murs

Enregistrer au format PDF 1991 - 1997

Les murs

Huiles sur murs

C’est très chouette de peindre sur un mur, ça a à la fois un petit goût d’éternité (un mur est plus solide qu’une toile), mais aussi un petit goût d’éphémère, déménagement, coup de blanc...

Les murs
Sur le banc - huile sur mur

La première déco a été réalisé avec Thierry. Il fait le personnage et le banc et j’ai fait l’arrière plan.
C’était chez un autre pote. En continuité du banc il y avait le divan, et autour du divan quelques plantes qui donnait le contre point à celles peintes. Le tout avait un assez bon rendu. Dommage que je n’ai pas de photo de l’ensemble. Nous avons mis le journée et la peinture fais environ deux mètres sur deux. C’est marrant, je ne sais même plus chez qui on était.

Avant ces huiles sur murs, j’avais fait plusieurs décor à la bombe, principalement des pochoirs, des bandes sur murs, sur porte... et même sur frigo. Si j’ai de bons souvenirs de ces séances, souvent avec Tôma et ses pochoirs, j’ai peur que mes poumons ne soient pas d’accord. Dommage là aussi de ne pas avoir de photo. Comme quoi, la peinture sur mur est dans le fond plus éphémère.

Lafaurie - acrylique + epoxie dans bassin

La deuxième que j’ai faite est la déco d’un bassin dans une pizzeria à Lafaurie, dans les alpes. C’était un rendez-vous de parapentistes. Les pizzas étaient succulentes, Marcello et la Mama fort sympathiques.

J’arrivais tôt le matin, parce que la journée ça cognait et je peignais à l’acrylique. Passé dix heure, ma palette séchait à vitesse grand V, ce qui m’obligeait à rester sur des teintes faciles à retrouver. Le bassin a été ensuite recouvert d’epoxi. Je n’ai pas vu le résultat final, mais il parait que c’était marrant. J’ai été payé, nourri et abreuvé, ce qui en fait, en plus d’un bon souvenir, un des rares travail qui m’ait rapporté un peu de fric.

Tyson - huile sur mur

Enfin, la dernière, d’après une photo de Tyson. C’était chez un pote, il voulait habiller sa colonne. Je suis arrivé le matin et j’ai fini une dizaine d’heure plus tard. Mine de rien, ça a été un grand moment de peinture, intense en émotions. La peinture marchait bien de tous les angles, j’ai vraiment été content de ce travail.

C’était à Saint-Denis et à l’époque j’habitais à la fourche. Je suis revenu en métro avec mon sac à dos rempli de tube et de pinceau et mon énorme palette attachée sur le sac, dépassant de son sac en plastique et, évidemment, pas sèche du tout. Les gens ont plutôt bien accueilli le danger que représentait ma palette et j’ai un bon souvenir de ce retour en métro.

C’est lorsque je suis allé faire une tournée en tant que peintre avec un groupe de musique que ma palette a aussi eu un grand succès.
Aller, juste pour le fun, je ne sais plus si je l’ai déjà mise ailleurs, mais je la remets quand même. C’est un objet que j’aime beaucoup.

Palette d’huile